Language

         

 Publicité par Adpathway

Voyage en Corse, par les chemins de traverse

1 month_ago 21

         

FAIRE UN DON URGENT QuebecNouvelles.com & ParoleJuste.com

  Publicité par Adpathway

Les chevaux sauvages du lac de Nino, dans le massif du Rotondo. Stanislas Fautré / Le Figaro Magazine
  1. Accueil
  2. Voyage
  3. Inspiration

REPORTAGE - D'une citadelle à l'autre, de Calvi à Corte, en passant par la Balagne, balade sur la route des villages perchés de Haute-Corse. Entre trésors du patrimoine et merveilles naturelles, l'île dévoile sa beauté intérieure.

Par Francesca Torre

Publié il y a 9 heures, Mis à jour il y a 9 heures

Véritable frontière entre le monde minéral et la Méditerranée, Calvi est un rêve de pierre mais pas seulement. Vue de la mer, à l'approche de la ­citadelle, le marin perçoit la ville dans ses traits majeurs et tente d'en percer les mul­tiples mystères. Sa situation sur un promontoire rocheux l'intrigue d'emblée. Fièrement ­dressée face à la mer, son utilité n'est plus à démontrer. Ses murailles parfois hautes de 80 mètres protègent l'ancienne cité génoise et participent à la silhouette ­côtière calvaise. Formidable forteresse ayant subi l'assaut répété d'envahisseurs, telle une sentinelle, elle plaide en ­faveur du riche passé des Calvais, tout en protégeant leurs descendants. Car la ville « semper fidelis », toujours fidèle à Gênes, dès la fin du XIIe siècle, a subi de nombreux ­sièges. C'est au cours de l'un d'eux, en 1794, alors que les Français ­enfermés à Calvi résistaient aux assauts du ­général Stuart, que l'amiral Nelson (alors commandant de vaisseau) perdit un œil.

Ainsi avisés…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

read-entire-article

         

 Publicité par Adpathway