Le 18e baromètre du comportement des Français sur la route D’AXA prévention vient de tomber. Réalisé auprès de plus de 2200 personnes, il dévoile les tendances sur la route. Les français sont-ils de bons élèves ? Il semblerait que les comportements dangereux fassent malheureusement leur retour. Au premier rang... le smartphone au volant. Un constat accompagné d’un relâchement des automobilistes concernant le non-respect des limitations de vitesse en ville.

Par Nicolas Laperruque - Hier à 06:09 - Temps de lecture :

Illustration Adobestock

Premier point positif de cette étude, près de 70% des automobilistes sont prêts à changer leurs habitudes de déplacement pour préserver l’environnement et se tournent déjà vers des mobilités moins polluantes.

Ainsi 64% des Français ont l’intention de limiter leurs déplacements. Ils sont également 61% à souhaiter opter pour des modes de transports dits actifs comme la marche, le vélo ou la trottinette, quand 32% l’ont déjà fait.

Illustration Adobestock Illustration Adobestock

Smartphone au volant, explosion des chiffres

L’usage du smartphone pose un gros problème, soulevé par l’étude. En effet, 80% des automobilistes utilisent leur smartphone au volant. C’est 11 points de plus qu’en 2021. Un nouveau record. 

Les français étaient 66% à l’utiliser au volant il y cinq ans. Un peu plus de la moitié, 52%, passent des appels. Ils n’étaient que 22% il y a 18 ans. Ils sont 45% à avouer paramétrer leur GPS en conduisant, alors que 34% lisent ou écrivent des SMS.

Les notifications sont consultées par 24% des automobilistes alors que 8% font des stories en conduisant. Pour 6% des Français, certaines réunions de travail se font en voiture. Une étude qui reste toutefois à relativiser, car elle ne prend pas en compte les dispositifs Bluetooth ou d’appels mains libres.

Photo Archives Le DL Photo Archives Le DL

Les cyclistes ne sont pas meilleurs élèves

C’est chez les cyclistes que la hausse est la plus importante, avec 14 points de plus qu’en 2021 : ils sont désormais 72% à utiliser le téléphone en roulant.

L’étude fait un distinguo entre propriétaires de vélos et loueurs avec une prudence bien plus élevée chez les utilisateurs réguliers.

Si 8% des propriétaires de vélo regardent des séries en vélo, les loueurs de vélo sont 69% à le faire. Ce sont les motards et scootéristes qui utilisent le moins leur téléphone sur la route avec 46%.

La vitesse remonte en flèche

La vitesse semble redevenir une mauvaise habitude chez les conducteurs. En ville, ils sont 32% à rouler à 65 km/h.

Dans les zones limitées à 30 km/h, peu d’automobilistes respectent la limitation. Ils sont 72% à passer outre ces nouvelles dispositions en ville.

D’une manière générale, 79% déclarent faire des excès de vitesse quel que soit le type de route, un chiffre en hausse de 5 points.