Language

         

 Publicité par Adpathway

Le nombre de faillites d’entreprises recensé au Canada a bondi de 41 % en 2023

5 month_ago 202

         

NE LAISSER PAS LE 5G DETRUIRE VOTRE ADN Protéger toute votre famille avec les appareils Quantiques Orgo-Life®

  Publicité par Adpathway

Les temps sont durs pour les petites et moyennes entreprises (PME). À tel point que le nombre de celles qui déclarent faillite ne cesse d'augmenter. En 2023, les entreprises québécoises ont remporté la triste palme du groupe le plus touché. Et les premières semaines de 2024 n'ont pas permis de voir une amélioration, au contraire.

Depuis environ un mois, on voit une augmentation de tout ce qui est faillite, propositions de consommateur, propositions commerciales, confirme Stéphane Leblond, syndic autorisé en insolvabilité.

L'Association canadienne des professionnels de l’insolvabilité et de la réorganisation (ACPIR) réagissait dans un communiqué, le 2 février, que le nombre de dossiers d’insolvabilité d’entreprises au Canada [en 2023] enregistrait ainsi sa plus forte augmentation en 36 ans de statistiques tenues par le Bureau du surintendant des faillites.

61 % des 3702 faillites d'entreprises recensées au pays, l'ont été au Québec, observe-t-on dans les données de Statistiques Canada.

Une affiche indiquant un commerce fermé dans une porte vitrée.

Selon la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, près de 20% des PME au pays sont à risque de faire faillite en raison du refus d’Ottawa de repousser la date de remboursement des prêts d'urgence octroyés pendant la pandémie. (Image d'archives)

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Stéphane Leblond constate que ce sont les très petites entreprises qui encaissent les plus grandes difficultés financières dans le contexte économique actuel.

Son analyse tient sur le fait qu'avec les taux d'intérêt anormalement élevés depuis deux ans et les prêts d'urgence du gouvernement fédéral qui devaient avoir été remboursés le 18 janvier, beaucoup d'entreprises pensaient pouvoir renouveler ou refinancer, dans certains cas, ça ne fonctionne pas.

Professeur d'économie à l'UQTR, Benoît-Mario Papillon rappelle que, pour beaucoup d'entreprises qui ont été créées dans la dernière décennie, avec un modèle d'affaires où le coût du crédit est de 3 % puis le taux de financement était 5-6 % de se retrouver maintenant avec coût autour de 10 %, c'est très difficile de demeurer rentable.

Le gouvernement doit agir, croient les Libéraux

Le fait que plus de la moitié des faillites comptabilisées au Canada en 2023 concernent des entreprises québécoises inquiète l'opposition à l'Assemblée nationale. Le député libéral Frédéric Beauchemin, qui agit à titre de porte-parole de l’opposition officielle en matière d’économie et d’innovation, estime que l'élément qui nuit le plus aux PME québécoises est la productivité.

Frédéric Beauchemin est député libéral de la circonscription Marguerite-Bourgeoys.

Le député du Parti libéral du Québec, Frédéric Beauchemin, s'adresse aux médias avant le caucus du parti le mardi 5 septembre 2023.

Photo : The Canadian Press / Ryan Remiorz

Pour le député Beauchemin, le gouvernement doit agir et mettre en place des crédits qui vont aider nos entreprises à devenir plus compétitives et qui vont faire en sorte qu'elles voudront investir dans leur modèle d'affaires, dans leur technologie, pour être plus modernes, pour en faire plus avec moins, c'est ça qui est important de faire.

Les crédits d'impôt doivent cibler le bon besoin, avertit Frédéric Beauchemin. ll y a un peu plus que 46 crédits pour aider les PME au Québec. À peu près le 2/3 de ceux-là sont pour faire de la création d'emplois, pour améliorer les salaires. Dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre, il y a autour de 200 000 postes vacants au Québec, faire des crédits qui vont créer d'autres postes vacants additionnels, ça n'aide pas vraiment là.

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, a rétorqué au député sur le réseau social X, dimanche midi. Selon lui, les faillites relatives ont toujours été plus élevées au Québec et la vraie et seule mesure est le nombre de fermetures définitives des entreprises.

avec les informations de Flavie Sauvageau

read-entire-article

         

        

NE LAISSER PAS LE 5G DETRUIRE VOTRE ADN  

Protéger toute votre famille avec les appareils Quantiques Orgo-Life®

  Publicité par Adpathway