Language

         

 Publicité par Adpathway

Le G7 «envisage» des mesures face à la surproduction chinoise

4 week_ago 44

         

NE LAISSER PAS LE 5G DETRUIRE VOTRE ADN Protéger toute votre famille avec les appareils Quantiques Orgo-Life®

  Publicité par Adpathway

Par Le Figaro avec AFP

Publié à l’instant

Les ministres des Finances du G7 étaient réunis ce samedi en Italie. GABRIEL BOUYS / AFP

Les ministres des Finances du G7 ont également exprimé leurs «préoccupations» sur les pratiques commerciales de la Chine, lors d’un sommet ce samedi.

Le G7 «envisage de prendre des mesures» face aux «surcapacités» de production de la Chine, qui inonde les marchés occidentaux de produits subventionnés à bas prix, ont indiqué les ministres des Finances réunis à Stresa en Italie ce samedi 25 mai, selon un projet de communiqué final. Ils ont également exprimé leurs «préoccupations» sur «l'utilisation généralisée par la Chine de politiques et de pratiques hors marché», qui «portent atteinte à nos travailleurs, à nos industries et à notre résilience économique».

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen avait appelé jeudi le G7 à constituer «un front clair et uni» face aux «surcapacités industrielles» de la Chine, qui génèrent des «déséquilibres macroéconomiques», appelant des «réponses» des pays affectés. Le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire avait lui aussi exhorté vendredi le G7 à «présenter un front uni pour protéger ses intérêts industriels» face à la Chine, appelant toutefois à éviter «une guerre commerciale».

Subventions massives

Les ministres des Finances du G7 comptent «continuer à surveiller les effets négatifs potentiels des surcapacités» de la Chine et envisagent de «prendre des mesures pour des conditions de concurrence équitables, conformément aux principes de l'Organisation mondiale du commerce (OMC)». Les pays occidentaux s'inquiètent du risque que les subventions massives injectées par le gouvernement chinois dans les technologies, énergies vertes, véhicules électriques ou encore batteries, n'entraînent dans le monde un raz-de-marée de produits à bas coûts qui mettraient en péril les concurrents étrangers dans ces secteurs.

Washington a annoncé à la mi-mai une augmentation marquée des droits de douane appliqués à l'équivalent de 18 milliards de dollars de produits chinois, notamment les véhicules électriques et batteries pour ces véhicules, comme sur les métaux critiques, dont la Chine abreuve la planète. La Commission européenne, qui participe aux sommets du G7 aux côtés notamment de la France, de l'Allemagne et de l'Italie, a quant à elle engagé un bras de fer avec la Chine, qu'elle accuse de fausser le marché européen en l'inondant de produits à bas prix.

Après l'automobile, le ferroviaire et les panneaux solaires, Bruxelles a ouvert en avril une enquête pour pratique déloyale visant les fabricants d'éoliennes subventionnés par Pékin, qui pourrait aboutir à des sanctions douanières. Le ministre chinois du Commerce Wang Wentao a accusé dans la foulée la Commission européenne de «mener des opérations protectionnistes» au détriment de sa «politique verte» en lançant des enquêtes sur les subventions de la Chine.

read-entire-article

         

        

NE LAISSER PAS LE 5G DETRUIRE VOTRE ADN  

Protéger toute votre famille avec les appareils Quantiques Orgo-Life®

  Publicité par Adpathway