Language

         

 Publicité par Adpathway

Le faste retrouvé du château de Digoine

1 month_ago 14

         

FAIRE UN DON URGENT QuebecNouvelles.com & ParoleJuste.com

  Publicité par Adpathway

Réservé aux abonnés

La façade sud du château de Digoine, dans le pur style néoclassique, est due à l’architecte Edme Verniquet. © photo Benjamin Chelly/Albin Michel

RÉCIT - Homme de télévision, Jean-Louis Remilleux aime le patrimoine, l’art et l’histoire. Le château de Digoine, qu’il a restauré en Bourgogne, est le nouvel écrin de ses passions. Il lui consacre un beau livre, Un château en Bourgogne.

C’est une élégante et vaste demeure en pierre dorée, au cœur d’un joli parc à l’anglaise. Un vrai château de campagne où, depuis des générations, on cultive un art de vivre précieux, troublé par la seule nostalgie du temps qui passe et le rythme des saisons. «Vous verrez, les couchers de soleil à Digoine, au-dessus de la serre, sont les plus beaux du monde», a prévenu, le jour de la signature de la vente chez le notaire, l’une des membres de l’indivision contrainte de se séparer de ce château, témoin depuis le Moyen Âge, de l’histoire tourmentée de la Bourgogne.

Jean-Louis Remilleux se souvient avec émotion de la larme que la vieille dame, aujourd’hui âgée de 96 ans, eut tant de peine, ce jour-là, à dissimuler. Lui aussi est tombé amoureux de Digoine, dont il est devenu le propriétaire en 2012, s’inscrivant dans la continuité des familles prestigieuses qui ont marqué les lieux avant lui - les Damas de Digoine, Reclesne, Frotier de la Coste-Messelière, Chabrillan, Croix… - et transformé cette…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

read-entire-article

         

 Publicité par Adpathway