Language

         

 Publicité par Adpathway

Le Canada n’est pas en mesure de fournir davantage d’armes à l’Ukraine, « l’inventaire est épuisé » selon la ministre de la Défense

2 month_ago 31

         

FAIRE UN DON URGENT QuebecNouvelles.com & ParoleJuste.com

  Publicité par Adpathway

Le Canada a épuisé les armes qu’il peut fournir à l’Ukraine, a déclaré la ministre de la Défense Anita Anand.

« Je crois que nous avons épuisé l’inventaire des Forces armées canadiennes dans la mesure où nous sommes plus en position de fournir des armes », a déclaré Mme Anand à l’animateur Vassy Kapelos dans l’émission Power & Politics de CBC, le 16 mars dernier.

« Il y a des problèmes de capacité que nous devons nous assurer de maîtriser afin de garantir que les Forces armées canadiennes disposent de ressources suffisantes. »

Mme Anand a fait ces commentaires alors qu’elle se trouvait à Bruxelles pour participer à une réunion des ministres de la Défense de l’OTAN.

Jusqu’à présent, le Canada a fourni du matériel militaire à l’Ukraine pour un montant de 82,8 millions de dollars, selon le ministère de la Défense nationale (MDN).

Ces armes létales comprennent 4 500 lance‑roquettes M72, 7 500 grenades à main, 100 canons sans recul antichars portatifs Carl Gustav avec 2 000 cartouches, des mitrailleuses, des pistolets et des carabines avec 1,5 million de cartouches.

De nombreux autres pays ont également fourni du matériel militaire à l’Ukraine, les États‑Unis en tête. Le 16 mars, Washington a annoncé qu’il enverrait 800 millions de dollars supplémentaires en matériel, dont davantage d’armes antichars et de systèmes de défense aérienne, ainsi que 100 drones.

Selon Mme Anand, gérer les besoins de l’armée canadienne et de celle de l’Ukraine est un « exercice d’équilibre », son gouvernement envisage d’autres options, notamment la collaboration avec d’autres pays alliés.

Ces derniers jours Ottawa a fait savoir qu’il fournissait à l’Ukraine des caméras pour drones. Selon Mme Anand, ces caméras ne servent pas seulement à la reconnaissance, mais aussi aux frappes de drones.

« Les caméras permettent en fait d’être plus précis dans les frappes », a‑t‑elle expliqué à Vassy Kapelos.

Le 16 mars, le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le Canada allait continuer à fournir des armes à l’Ukraine.

« Nous continuerons à soutenir l’Ukraine avec un soutien humanitaire, un soutien aux réfugiés, mais aussi avec du matériel – du matériel militaire, et du matériel létal également », a déclaré Justin Trudeau lors d’une annonce de financement dans une usine Honda à Alliston, en Ontario.

Dans ses remarques, Trudeau n’a en revanche pas mentionné l’approvisionnement et les stocks des Forces armées canadiennes.

« Nous allons continuer à collecter autant d’équipement que possible pour qu’ils puissent l’utiliser. Les lignes d’approvisionnement sont difficiles, l’acheminement des équipements en Ukraine est un problème auquel tout l’OTAN est confronté à l’heure actuelle », a‑t‑il déclaré.

Les services de renseignement militaire britanniques ont signalé le 17 mars que l’invasion russe était largement bloquée sur plusieurs les fronts et que les forces ukrainiennes opposaient une résistance tenace.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

read-entire-article

         

 Publicité par Adpathway