Language

         

 Publicité par Adpathway

Écologie: pour le nouveau gouvernement, tout reste encore à prouver

1 month_ago 33

         

FAIRE UN DON URGENT QuebecNouvelles.com & ParoleJuste.com

  Publicité par Adpathway

Écologie Analyse

Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Un ministère de la transition écologique rétrogradé à la 10place dans le rang protocolaire - derrière l’agriculture et loin derrière l’économie. Deux secrétariats d’État (écologie et ruralité) respectivement en 40e et 41e et dernière position de la hiérarchie gouvernementale. Et aucune figure experte des questions écologiques...

Dans la forme comme dans les nominations, la « planification écologique » promise par Emmanuel Macron dans l’entre-deux-tours présidentiel, et apparue dans le portefeuille de la première ministre Élisabeth Borne lors de la formation de son premier gouvernement, s’apparente à une coquille vide.

À ce stade, seuls deux ministères y sont rattachés – « transition écologique et cohésion des territoires » et « transition énergétique », laissant de fait le ministre de l’économie, n° 2 du gouvernement, mais aussi celui de l’agriculture, à l’extérieur de cette réorganisation gouvernementale.

Newsletters

Découvrez les newsletters de Mediapart

Recevez directement l’info de votre choix : Quotidienne, Hebdo, Alerte, À l’air libre, Écologie, Enquête ...

Je découvre

Aujourd’hui sur Mediapart

Proche-Orient — Reportage

Voir la Une du Journal

read-entire-article

         

 Publicité par Adpathway