Originale, majestueuse, reine de l’autoroute, inimitable, on a tout dit sur la Citroën CX. Au cours de sa longue carrière, la grande berline des chevrons, chargée de succéder au mythe DS, fera mieux que de se défendre et sera vendue à plus d’un million d’exemplaires. En 1978, l’arrivée de la version GTI la rend encore plus convaincante. Mais à l’occasion de ce lancement, Citroën va fabriquer une version très spéciale à destination des vitrines des concessionnaires. Le mythe de la Mandarine est né.

Par Nicolas Laperruque - Hier à 06:08 - Temps de lecture :

Contrairement à ce qu’on a souvent entendu, l’arrivée de la Citroën CX en 1974, est saluée assez unanimement par la presse spécialisée et les observateurs. Certes, succéder au mythe DS au cœur de ces années 70 n’est pas une mission aisée.

Mais on salue son élégance, sa tenue de route, son style et son confort magistral. Tout juste lui reproche-t-on au lancement, un manque d’ambition mécanique avec de plus gros moteurs.

La CX Mandarine est aujourd'hui un véritable collector que les collectionneurs s'arrachent.jpg La CX Mandarine est aujourd'hui un véritable collector que les collectionneurs s'arrachent.jpg

Arrivée de la CX GTI

Il faut avouer qu’en reprenant les moteurs de sa devancière, la CX ne fait pas preuve sur ce point, d’une modernité absolue. Les blocs 2.0 litres et 2.2 litres n'excèdent pas les 112 chevaux, à une période où choc pétrolier ou non, on peut encore traverser la France d’une traite, pied au plancher.

Avec un châssis pareil et un profil de fusée, résultat d’une étude aérodynamique très poussée, on se prend à rêver d’une version plus sportive. Ce sera bientôt d’actualité. En 1978, le réseau Citroën s’apprête à recevoir ses premières CX GTI.

En délaissant les carburateurs pour l’injection, la CX GTI promet 128 chevaux.

Une couleur de lancement

Pour marquer le coup, ce qu’on n’appelle pas encore “le service marketing” décide de proposer une couleur de lancement pour cette version GTI.

En clair, il s’agit d’une teinte, un peu originale, qui va permettre à la nouveauté d’être vue en concession et dans la rue.

Une technique encore utilisée aujourd’hui par les marques, les voitures d’essais presse étant souvent de couleur chaudes, alors que l’immense majorité des clients se dirigera vers le noir, le gris ou le blanc.

Chez Citroën on choisit donc le “Orange Mandarine”, une teinte répondant au code AC427.

Avec la GTI, la CX entamait une vraie carrière d'autoroutière.jpg Avec la GTI, la CX entamait une vraie carrière d'autoroutière.jpg

Une très petite série

“Il n’y a pas que la couleur de la peinture qui est différente sur ces CX GTI Mandarine” précise Hervé Katz, un des rares propriétaires “La sellerie psychédélique est également spécifique.” précise le passionné.

“Il s’agit d’une sellerie en tissu mariant du jersey orange et brun. Aucune autre Citroën ne dispose d’un tel intérieur. Elle pouvait être livrée avec l’intérieur cuir bicolore.”

Mais ce qui rend si précieuses ces CX Mandarine aujourd’hui tient dans le nombre de véhicules produits. Lors du lancement, Citroën va produire 200 CX Mandarine.

Cent exemplaires pour le Nord, et cent autres pour les concessions situées au sud de la Loire, disposant d’un toit ouvrant et d’une climatisation.

Nous sommes en 1974, Citroen veut que cette voiture se voit Nous sommes en 1974, Citroen veut que cette voiture se voit

Un véritable collector

“Aujourd’hui ce qui fait sa valeur exceptionnelle, c’est son histoire, ses spécificités avec cette teinte orange très originale pour une CX, et le faible nombre de véhicules qui ont survécu” ajoute Hervé Katz.

“Les spécialistes Citroen estiment à cinq ou six, le nombre de CX GTI Mandarine survivantes. C’est exactement ce qu’on a pu répertorier en France, Hollande et Belgique. Il y en avait également une en Allemagne, mais elle a brûlé.”

Avec deux Mandarine, Hervé à longtemps été à la tête de quasiment la moitié des véhicules en circulation. “Aujourd’hui, il m’en reste une, probablement celle en meilleur état sur le marché. J’ai revendu la seconde”.

Combien ça coûte ?

“Un exemplaire a été vendu aux enchères il y a quelques mois par la société de vente Artcurial dans une vente appelée “100 Youngtimers & Populaires de la collection de Richard Romagny” précise Hervé Katz.

“La voiture était dans un état moyen avec 143 000 km au compteur et quelques travaux à envisager. Elle a été vendue quasiment 40 000€ avec les frais. Lorsqu’on lui demande combien il pourrait vendre la sienne, Hervé répond malicieux “Un exemplaire en parfait état pourrait monter très haut. Mais la mienne n’est pas à vendre. Donc il faudrait vraiment se montrer convaincant”. Plus que jamais, cette CX Mandarine est une rareté qui se paye cher.